AGRICLEAN – Pour une agriculture en harmonie avec l’environnement

AGRICLEAN SARL

 3, rue du Champ de la Vigne F - 74600 Seynod

Tél. 06/ 85 82 01 97 –  0041/022/750 02 30 - Fax +41/022/7500231

www.agriclean-segetis.com - E-mail : Natali@bluewin.ch

 

 

 

1) CONDITIONS CLIMATIQUES

 

Un hiver très long et très rigide a amené un retard de végétation assez important (entre 10 et 15 jours selon les régions). Les variétés précoces d’abricot ont été fortement touchées par les températures froides pendant leur floraison dans le Sud de la France.

A cause de la neige et/ou des précipitations très importantes, beaucoup d’arboriculteurs n’ont pas pu procéder aux traitements d’hivers (huiles, bsc) ; cela aura sûrement de conséquences négatives sur la pression des ravageurs et des maladies pendant la saison.

La floraison des fruits à pépin est en train de commencer et les conditions climatiques ressemblent malheureusement à celles de l’année passée, quand pluie, froid, vent et humidité constante avaient gardé les abeilles loin du verger, avec des conséquences catastrophiques sur la production. La France n’était pas isolée l’année passée, les mêmes conditions climatiques ont sévi dans presque toute l’Europe. A l’automne j’ai fait une petite recherche en Europe pour voir s’il y avait eu des idées ou de pistes pour palier à ce problème climatique. La seule chose intéressante je l’ai vue dans l’Italie centro-méridionale, où certains agriculteurs ont traité les vergers en floraison avec des préparations à base de propolis. L’odeur de la propolis, bien connue par les abeilles, semblerait les avoir attirées en priorité dans la partie traitée du verger. Bien entendu, le traitement n’était pas miraculeux, mais il a permis une certaine pollinisation et donc une certaine production dans des conditions climatiques très difficiles.

 

Nous avons préparé une petite quantité de produit dans deux formulations différentes :

-          La première (« Propolis ») contient 8 mg/L de galangine (la substance active de la propolis) et elle s’utilise à la dose de 2 kg/Ha – Prix : 25,00 Euro/kg en bidons de 5 kg

-          La deuxième (« Propolis plus ») contient 16 mg/L de galangine et elle s’utilise à la dose de 1-1,5 kg/Ha – Prix : 34,00 Euro/kg      

 

La propolis est donc à utiliser en pleine floraison, pour essayer d’attirer les abeilles dans le verger ; il est fortement conseillé de faire le traitement tôt le matin et ne pas la mélanger à d’autres produits qui pourraient en couvrir l’odeur.

N’oublions pas que la propolis a une bonne action fongicide et bactéricide et donc un traitement à base de ce produit peut avoir plusieurs avantages.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2) APPETYL

 

Un nouveau produit potentiellement intéressant a été lancé récemment en France. Il s’agit d’Appetyl, un produit à base de dérivés de levure qui devrait inciter l’insecte à consommer plus pendant une période donnée. Un essai effectué par la Chambre d’agriculture de Vaucluse en 2012 sur Golden a montré que la Carpovirusine 2000 additionnée d’Appetyl améliorait sensiblement son efficacité contre le Carpocapse :

- 16% de pommes attaquées dans le témoin

- 13% de pommes attaquées dans la modalité Carpovirusine 2000 à 0,1 L/hl (efficacité de 23,53%)

- 6,6% de pommes attaquées dans la modalité  Carpovirusine 2000 à 0,1 L/hl + Appetyl à 0,075 kg/hl (efficacité de 61,18 % - d’ailleurs la même efficacité que Affirm à 0,2 kg/hl)

 

Les résultats de cet essai sont sûrement intéressants, mais ils doivent avoir d’autres confirmations, car on a vu dans le passé plusieurs additifs pour les virus (sucre, lait, acides humiques, etc.) donner beaucoup d’espoirs mais avoir finalement des résultats trop aléatoires pour être réellement concluants.

Par contre, je suis plus persuadé de l’intérêt d’Appetyl comme additif pour les produits à base de Bt (Bacillus thuringiensis). En effet, pour être réellement efficace le Bt doit être avalé en quantité relativement importante par l’insecte, car la toxine du produit agit seulement quand elle se trouve dans son estomac. Ceci explique l’efficacité insuffisante (je dirais presque nulle) du Bt contre le Carpocapse, insecte qui se nourrit beaucoup mais qui recrache le 90% du végétal mangé (études suisses qui remontent à 1988 !!!). Améliorer la quantité de végétal réellement ingurgité par l’insecte pourrait facilement augmenter l’effet insecticide d’un produit intéressant (et qui ne possède aucun impact négatif sur la faune auxiliaire) comme le Bt.

Je rappelle encore une fois que beaucoup de formulations différentes de BT existent sur le marché, mais presque toutes présentent la même souche de la bactérie. Le produit Delfin est le seul à contenir la souche SA-11 de la bactérie, souche qui est nettement la plus efficace quand il s’agit de lutter contre les tordeuses en arboriculture.

En conclusion, je suggère d’ajouter presque systématiquement Appetyl aux traitements avec Delfin et de procéder à des essais virus + Appetyl dans les parcelles où la gestion de la lutte contre le Carpocapse n’est pas satisfaisante.

ATTENTION : il est totalement inutile d’ajouter Appetyl à des insecticides qui n’agissent pas par ingestion.

 

La dose d’application d’Appetyl est de 75 g/hl – Dose minimale : 500 g/ha

 

Le produit est conditionné en sachets de 500 g – Cartons de 10 sachets (= 5 kg)

Prix H.T. Appetyl : Euro 16,00/sachet

Prix H.T. Appetyl : Euro 14,50/sachet pour cartons complets de 10 sachets